Cottesea

L’accessoire made in France et responsable qui est vraiment indispensable pour l’été ? C’est Cottesea ! Et je vous laisse découvrir pourquoi. :)

Qui est derrière la marque Cottesea ?

Nous sommes Leila et Clémence, deux meilleures amies qui se sont rencontrées à la Fac d’économie, il y a neuf ans.

Nous avons deux styles de vie totalement différents, mais un désir similaire. Clémence rêvait de grands draps de plage aux Seychelles et Leila, elle, voulait un grand drap pour se créer un coin tranquille à l’ombre.

 

Pourquoi ce nom ?

Nous prononçons « côté Sea ». Nous avons choisi ce nom, car nous avons toutes les deux habité à Cottesloe, en Australie. On a vécu chacune un an de notre vie là-bas et on a totalement adoré. C’est un peu un jeu de mots avec la mer. C’était une évidence pour nous de rendre hommage à la plus belle année de notre vie.

 
 
LR6-14ok_1800x1800.jpg
 
 

Vous semblez vous-même beaucoup voyager !

Oui ! Nous sommes toutes les deux Françaises mais en réalité, nous avons presque toujours habité à l’étranger. Moi j’habite à Londres depuis six ans et Clémence habite un peu partout. Actuellement, elle a posé ses bagages aux Seychelles. Avant, c’était en Grèce, puis en Indonésie …

 Après nos études en France nous avons voyagé ensemble pendant une année. Nous avons pratiquement fait le tour du monde !

Et c’est au cours de ce long voyage que nous avons découvert le côté écoresponsable en nous. Quand on voit par exemple de si belles plages en Australie totalement immaculées...

Quand tu vas en Inde et en Asie la pollution est énorme.

Du coup nous voulions créer une marque qui pourrait sensibiliser les gens.

Même nous, nous continuons d’en apprendre encore et encore ! Avant de monter l’entreprise je ne savais pas la moitié de ce que je sais maintenant.

Toute l’histoire de Cottesea est donc partie de nos voyages.

 
 
LR6-67_1800x1800.jpg
 
 

Avant de partir en voyage, aviez-vous déjà une conscience de l’écoresponsable ?

Et bien en fait, non. Honnêtement on a vraiment pris une claque. Nous on pensait que les déchets étaient brûlés et puis c’est tout. Mais non ! Quand tu vois que tout est accumulé en Asie, tu vois aussi les enfants empoisonnés à cause de nos plastiques qui brûlent. Et tout cela vient d’Europe.

Nos voyages se sont à chaque fois passés chez l’habitant, pas du tout dans des hôtels 4 étoiles. Donc nous vivions dans l’envers du décor. Et là on s’est dit merde, il y a un problème.

Maintenant nous avons envie de le partager avec les autres.

Par exemple aux Seychelles il y a des plages qui depuis un an ont commencé à être « mangées » petit à petit. D’ici un an, elles n’existeront plus. C’est le réchauffement climatique. C’est sûr, ça créé des changements et il y a des pays dans lesquels ça se voit plus. 

 
 
LR6-4ok_1800x1800.jpg
 
 

Comment amenez-vous ce côté écoresponsable dans vos draps ?

Nos fibres sont recyclées et biologiques. Elles sont GOTS (Global Organic Textile Standard) et GRS (Global Recycled Standard). C’était vraiment important pour nous d’avoir ce produit écoresponsable.

Les étiquettes de la marque sont en coton organique. On a décidé d’y aller vraiment jusqu’au bout.

Nos emballages sont en papier recyclé. Malheureusement pour le moment notre enveloppe est en plastique, mais en plastique recyclé. Pour le moment nous n’avons pas encore trouvé une solution à ça !

 
 
LR6-24_1800x1800.jpg
 
 

Quel est votre rapport avec l’artisanat français ?

Nous sommes avant tout Françaises et nous souhaitions faire voyager le savoir-faire français à l’étranger.  

Notre première étape était de trouver un fournisseur avec qui travailler et qui correspondrait complètement à notre projet.

Nous travaillons avec une usine familiale. La qualité est très bonne. Ils travaillent notamment avec Hermés, Le Slip Français, Maje…

Cela nous a demandé 9 mois de travail pour le prototype.

C’était pas mal compliqué, car très artisanal. Si tu resserres trop les fils, ta serviette devient un tapis. C’est fait en tissage. Ce n’est pas de l’éponge mais du jacquard.

Il fallait aussi travailler sur l’absorption. Ce travail spécifique est fait dans un tout petit atelier d’apprêteur, à côté de l’usine.

Il faut vraiment trouver les bonnes mesures pour chacune des étapes. Honnêtement c’est un vrai casse-tête chinois. Tout est très ajusté. Il y a aussi les dessins à caler. Le tissu peut rétrécir, etc.

Il y a vraiment eu beaucoup de travail et d’essais pour obtenir un résultat parfait.

 
 
LR6-33_1800x1800.jpg
 
 

Vous parlez de drap, mais du coup est-ce que ce sont aussi des serviettes ?

Ce ne sont pas des serviettes, mais effectivement des draps. Par contre des draps qui sont absorbants ! Ils sont grands, légers, fins et du coup très faciles à transporter. Le détail chouette, c’est qu’ils sont réversibles au niveau des couleurs !

On peut être à combien dessus ?

J’ai des copines maman et c’est toujours le problème : que fait-on du bébé ? On le met tout seul sur une serviette ? Et bien justement, là c’est un drap assez grand pour être en famille, en couple, entre copines.

Si j’étais maman aujourd’hui je serais vraiment contente de pouvoir mettre papa et bébé avec moi. Pour changer les couches, donner à manger, etc. Là on n’a pas de sable, pas de galère avec plusieurs serviettes… C’est la tranquillité !

 
 
draps-cottesea-vs-draps-habituels_1024x1024.png
 
 

En fait il peut y avoir plein d’utilisations différentes ?

Complètement, et c’est vraiment notre idée ! Que ce soit en drap de plage, de piscine, de bain, de pique-nique !

Quand je ne me déplace pas, j’utilise le mien en plaid sur le canapé. Si tu as une belle salle de bain, avec une petite échelle, tu mets la serviette qui pend et c’est juste magnifique.

 

Un petit secret à partager avec nous ?

C’est Clémence qui fait le mannequin sur toutes nos photos !

 
 
LR6-28_1800x1800.jpg
 

 

ACHETEZ EN LIGNE ICI.

Nous livrons à l’international, n’hésitez pas à nous contacter pour connaître le coût des frais de port.